Échecs et Stratégie: Deep Blue vs Kasparov : la machine a-t-elle vraiment été supérieure à l’humain ?

lundi 5 juillet 2021

Deep Blue vs Kasparov : la machine a-t-elle vraiment été supérieure à l’humain ?

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo.
Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Le 11 mai 1997, Deep Blue, le supercalculateur d’IBM est parvenu à battre Garry Kasparov aux échecs.

Garry Kasparov face à Deep Blue d'IBM le 4 mai 1997 à New York lors du match de revanche - Photo © AP

Garry Kasparov face à Deep Blue d'IBM le 4 mai 1997 à New York lors du match de revanche - Photo © AP

C’est en 19 coups seulement que cet ordinateur a remporté la sixième partie du match qui l’opposait au champion russe. Ce jour-là, l’intelligence artificielle a-t-elle démontré sa supériorité face à l’homme ? Ou alors, s’agissait-il d’un coup de chance ? Retour sur cet évènement qui a marqué l’histoire des hommes, des machines et d’un jeu

Pour rappel, en 1996, lorsque des ingénieurs d’IBM ont réussi à concevoir un supercalculateur capable de jouer aux échecs, ils ont voulu rapidement tester les capacités de leur création face à un humain. Effectivement, à l’époque, leur machine, Deep Blue, comptait parmi les plus puissantes. Il lui fallait donc un adversaire de taille afin qu’elle puisse démontrer toutes ses aptitudes.

C’est ainsi que Garry Kasparov a été invité à jouer contre elle. Suite à ce premier affrontement, Kasparov est reparti avec trois victoires, une défaite et deux nulles. Pour cette fois, l’homme a réussi à conserver sa supériorité face à la machine. Toutefois, ne voulant pas en rester là, les ingénieurs d’IBM ont décidé de remettre ça. Le 11 mai 1997, une seconde rencontre entre Kasparov et une Deep Blue améliorée a donc été organisée. Celle-ci s’est soldée par la défaite de Kasparov, indéniablement déstabilisé après avoir perdu la deuxième partie.

Que s’est-il réellement passé lors de cet affrontement ?

Pour Garry Kasparov, tout s’est bien passé jusqu’à ce que Deep Blue joue un coup inexplicable lors de leur match. En effet, suite à ce coup incompréhensible, Kasparov se serait demandé si la machine pouvait vraiment être plus intelligente. De ce fait, il se serait mis à jouer tout au long des parties, non plus pour gagner, mais pour tester les capacités réelles du supercalculateur. En fait, Kasparov n’est pas parvenu à comprendre pourquoi Deep Blue avait agi ainsi. Alors, il a commencé à sérieusement être perturbé. Selon Aldo Haik, le premier maître inernational d'échecs français, c’est ce qui aurait notamment causé sa perte.

« Kasparov a été terriblement choqué par la perte de la seconde partie et son abandon injustifié alors qu’il pouvait forcer le nul. Dans cette partie, Deep Blue a joué plusieurs coups étonnants de la part d’une machine. Dès lors, Kasparov, oubliant que sa tâche était «seulement» de gagner, a dépensé toute son énergie à vouloir percer le mystère. » Aldo Haik

Une faiblesse humaine aurait-elle suffi à causer la défaite du champion ?

Pas tout à fait ! Au fait, même si ce 11 mai 1997, Kasparov s’est effondré, certainement à cause du stress et de l’incompréhension, il a aussi été expliqué qu’un autre facteur avait contribué à la victoire de Deep Blue.

C’est Nate Silver qui a apporté cette nouvelle explication dans son livre « The signal and the noise ». D’après ce statisticien américain, si l’ordinateur a joué ce coup inexplicable, c’est à cause d’un bug. Selon lui, en piochant parmi tous les coups possibles, la machine n’a pas pu se décider. Elle aurait dans ce cas joué un coup au hasard. Deep Blue aurait donc également commis une erreur. Pourtant, comme il s’agit d’une machine, contrairement à Kasparov, elle n’en a pas été perturbée. En somme, cette machine a gagné non grâce à ses seules performances, mais aussi en troublant psychologiquement son adversaire.

En tout cas, pour le champion russe, ce match a été « une expérience déplaisante ». Néanmoins, il a de même expliqué que cet affrontement l’avait aidé à mieux comprendre ce que serait le futur de la collaboration homme-machine. Se considérant comme le premier travailleur intellectuel dont le métier a été menacé par une machine, il pense désormais que l’humain devrait s’efforcer de comprendre comment profiter au mieux des machines.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Buzz Webzine

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Nouveauté 2021 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Roberta Messina vs Safa Ben Said, Tromsoe, 2014
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Roberta Messina vs Safa Ben Said, Tromsoe, 2014

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Rune Djurhuus vs Elton Joseph, Tromsoe, 2014
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Rune Djurhuus vs Elton Joseph, Tromsoe, 2014

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Simen Agdestein vs Basheer Al Qudaimi, Tromsoe, 2014
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Simen Agdestein vs Basheer Al Qudaimi, Tromsoe, 2014

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dd5+ Re8 2. De6#

Échec et mat en 3 coups : 1. dxe7+ Rxe7 2. De6+ Rf8 3. Df7#

Échec et mat en 4 coups : 1. Txf7+ Txf7 2. Dxg6+ Rh8 3. Txh6+ Th7 4. Txh7#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales