Échecs et Stratégie: La rédemption de la légende des échecs Bobby Fischer

dimanche 29 août 2021

La rédemption de la légende des échecs Bobby Fischer

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo. Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Un match d’anthologie en 1972 et le voilà dans l’histoire, à jamais. Les coups d'éclat du prodige des échecs Bobby Fischer sont connus. Son opposition féroce aux religions aussi.

Son enterrement selon le rite catholique le 21 janvier 2008 a étonné. Une surprise ? L'aboutissement, peut-être, d'une quête qui débute des décennies auparavant.

« Les échecs sont affaire de jugement sensible. Savoir quand frapper et quand esquiver. » selon Robert James Fischer (1943-2008)

Robert James Fischer, dit Bobby Fischer - Photo © New York Times

Robert James Fischer, dit Bobby Fischer, né le 9 mars 1943 à Chicago aux États-Unis et mort le 17 janvier 2008 à Reykjavik en Islande, est un joueur d'échecs américain, naturalisé islandais en 2005 - Photo © New York Times

Reykjavík. Bobby Fischer face à Boris Spassky.

L’aigle à tête blanche contre la faucille et le marteau. Il n’y a pas de doute, l’été 1972 voit les États-Unis affronter l’Union soviétique sur un échiquier. Plus jeune gagnant du championnat américain d’échecs, plus jeune grand maître international, et, en 1972, premier américain à remporter le championnat du monde : le talent de Bobby Fischer est indéniable. Film, documentaires ou articles narrent l’homme au palmarès de champion. Si ses exploits et une déchéance de nationalité sont souvent évoqués, son itinéraire spirituel reste méconnu.

Enfant prodige et solitaire

Robert John Fischer voit le jour à Chicago dans un foyer monoparental. Sa mère, Regina Wender, d’origine suisse, est d’ascendance juive. Mais la foi n’a pas vraiment sa place dans la famille de la sympathisante communiste. Lorsque Bobby a 6 ans, Joan, sa sœur aînée, lui offre un échiquier. Deux ans plus tard, il est inscrit au club d’échecs de Brooklyn. Il enchaîne les lectures, parties et se réfugie dans le jeu, loin d’un quotidien monotone marqué par l’absence de sa mère. À 12 ans, plus aucun inscrit de son État n’est en mesure de battre le prodige.

Rejouez une des plus extraordinaires parties d'échecs de Fischer

Un garçon de 13 ans, natif de Brooklyn, New York, venait de jouer une partie si brillante que le commentateur Hans Kmoch, prenant de l'avance sur les possibles candidates des quatre décennies restantes, la qualifia, plein d'exubérance, de "partie du siècle".

Bobby Fischer a 13 ans en 1956. Opposé à Robert Byrne, le prodige américain va jouer le coup du siècle dans cette position avec les Noirs

👀 Bobby Fischer est opposé à Robert Byrne. Le prodige américain va jouer le coup du siècle dans cette position avec les Noirs. Le voyez-vous ?

Dans la partie proposée, le jeune Bobby Fischer va inventer un coup hallucinant 17.Fe6!! qui élève cette partie au rang de légende. La Dame noire reste en l'air et le Cavalier est ignoré, tandis qu'un Fou noir confortablement installé bat en retraite afin de s'unir au reste de l'armée pour asséner une série destructrice de coups au corps. Ce coup est comme une détonation que l'on a pu entendre dans le monde entier. C'est d'abord en voyant ce coup qu'à Moscou les grands-maîtres soviétiques comprirent qu'il y aurait bientôt une menace mortelle sur leur domination totale de l'échiquier.

Le match du siècle en 1972

Il poursuit son ascension fulgurante jusqu’au « match du siècle » en juillet 1972. À bientôt 30 ans, le joueur est au sommet de sa gloire. Il choisit toute de même de s’éloigner des projecteurs pour prendre soin de son âme. Il rejoint alors une secte se réclamant du christianisme, la Worldwide Church of God (qui a changé de nom depuis). Là il étudie des textes bibliques et doit apporter une contribution financière comme tout adhérent.

En 1977, il quitte le groupe avec fracas ne croyant plus aux prophéties millénaristes du fondateur. S’en suit alors une longue période d’errance. Ses projets de mariage s’envolent, Bobby perd sa mère puis sa sœur. Son dernier match d’envergure en 1992 ne lui permet pas de retrouver de sa superbe. En effet, il a déjà multiplié des prises de parole empreintes de xénophobie.

En quête de sens

Lorsqu’il s’exile en Islande en 2005, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Après s’être déclaré athée, Bobby se tourne vers les ouvrages du guru indien Rajneesh avant de se pencher sur les enseignements de l’Église. C’est finalement dans le petit pays nordique que sa quête semble se terminer. Un ami, Gardar Sverusson, catholique, tente de répondre aux questions que le génie des échecs se pose sur la foi.

Selon le biographe du joueur d’échecs, Bobby Fischer offre un catéchisme à Gardar pour nourrir leurs échanges. Se sachant malade, l’ancienne star laisse ses dernières volontés à son proche. Parmi elles : il demande à être enterré selon le rite catholique. Une conversion aux portes du grand passage ? Une chose est sûre : le 21 janvier 2008, le père Father Jakob Rolland –du diocèse de Reykjavik– a célébré une messe pour le dernier adieu du Mozart des échecs.

Clin d'oeil de l'Histoire, le champion d’échecs américain Bobby Fischer (1943-2008) est mort à 64 ans comme le nombre de cases de l'échiquier.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Aleteia

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Nouveauté 2021 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour sont publiés le jour même

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Cavit Uzman vs Juan Soler, Lugano, 1968
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Cavit Uzman vs Juan Soler, Lugano, 1968

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Noirs jouent et matent en 3 coups - Bent Larsen vs Miguel Najdorf, Lugano, 1968
Les Noirs jouent et matent en 3 coups
Bent Larsen vs Miguel Najdorf, Lugano, 1968

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Noirs jouent et matent en 4 coups - A Bakali vs Carlos Cuartas, La Havane, 1966
Les Noirs jouent et matent en 4 coups
A Bakali vs Carlos Cuartas, La Havane, 1966

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dxh7+ Rxh7 2. Th3#

Échec et mat en 3 coups : 1... Txh3+ 2. gxh3 Dxh3+ 3. Dh2 Cf2#

Échec et mat en 4 coups : 1... Th1+ 2. Cxh1 Dd1+ 3. Rf2 Ce4+ 4. Re3 Dd2#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales