Échecs et Stratégie: Être une femme dans les échecs : le témoignage d’Andreea Navrotescu, joueuse pro

lundi 11 octobre 2021

Être une femme dans les échecs : le témoignage d’Andreea Navrotescu, joueuse pro

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo.
Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Suite de l'interview en deux partie d'Andreea Navrotescu, joueuse d’échecs professionnelle, et membre de l’équipe de France féminine. Revoir la première partie de son interview

Troisième au championnat de France d'échecs à Chartres en 2019, Andreea partage avec talent sa passion sur Twitch et sur les réseaux sociaux. Un entretien exceptionnel sans langue de bois.

Andreea Navrotescu, joueuse d'échecs pro

Journée type dans la vie d’une joueuse d’échecs

En avril 2020, alors que j’étais confinée chez moi comme tout le monde, j’ai eu l’idée de me lancer sur Twitch. J’avais envie de partager ma passion, et je suis de nature sociable, c’était tout indiqué.

Sans forcément me rapporter d’argent, cela me sert de vitrine. Et c’est comme ça que j’ai été repérée par la Team Vitality, la première équipe d’e-sport en France. Ils m’ont choisie pour devenir leur ambassadrice, et depuis février 2021, je représente la marque dans toutes mes compétitions d’échecs. Je fais aussi des lives sur leur chaîne, je porte leurs maillots… En échange, ils me sponsorisent et m’aide à payer pour les tournois à l’étranger.

Mon programme quotidien varie en fonction des périodes. Pour performer aux échecs, il est très important pour moi d’avoir une activité physique régulière. Je fais de la natation quatre fois par semaine, je vais courir…

Je gère aussi mes réseaux sociaux, et en dehors des tournois, je passe quatre à cinq heures par jour à travailler les échecs. Pour cela, je lis des livres, j’améliore mes connaissances théoriques du jeu, et je les teste en pratique !

En ce moment, il y a pas mal de compétitions. Après le temps d’arrêt du Covid, les tournois ont repris de plus belle, et tout est organisé en même temps ! J’ai enchaîné le championnat du monde féminin par équipe, la ligue grecque… Si je passe deux semaine d’affilée chez moi, c’est énorme. Sachant que j’aime être en voyage tout le temps, ce n’est rien de contraignant… Mais mon chat me manque !

Être une femme dans les échecs

On m’interroge souvent sur ce qu’est être une femme dans un milieu aussi masculin que les échecs. La réalité, il faut le dire, n’est pas toute simple.

Si la plupart des tournois non-officiels mélangent joueurs et joueuses, les tournois officiels séparent les divisions féminines et masculines.

Historiquement, les échecs sont un sport très masculin — et associé à la guerre. De nombreux facteurs, notamment sociologiques, rentrent en compte dans la pratique féminine. Mais je ne suis pas spécialiste de ce terrain, je ne m’y aventurerais donc pas.

Ce que je sais, c’est qu’en France, 20% des licenciés et licenciées de la fédération française sont des femmes. De manière assez mécanique, parce que nous sommes moins nombreuses, il y a moins de femmes « très fortes » que d’hommes aux échecs. Alors, pour encourager la pratique féminine, la fédération française a créé des tournois exclusivement féminins — sachant que les tournois dits « masculins » sont en réalité mixtes, puisque les femmes peuvent techniquement y participer.

Cette réalité suscite beaucoup de jalousies : de nombreux hommes pensent que nous ne méritons pas ce que nous gagnons. Ça les met mal à l’aise que des meufs puissent vivre de leur passion alors qu’à niveau équivalent, ils ne le peuvent pas toujours. Pourtant, ce n’est pas comme si on leur ôtait le pain de la bouche !

« Women’s chess », une expression péjorative

Dans le milieu, il faut savoir que l’expression « women’s chess » (échecs féminins) est un terme à grosse connotation péjorative. Ça sous-entend « échecs de comptoirs ».

Je n’avais jamais pu m’y consacrer à 100%, alors que j’en rêvais depuis longtemps.

De ce postulat découle une forme de sexisme quotidien omniprésent. On te dit « Tu joues bien pour une femme » ; quand tu es la seule femme d’un open, tu sais que les cent autres joueurs présents ne viennent pas regarder ta partie pour la qualité de ton jeu mais pour voir « la meuf » jouer… C’est vite énervant.

Pour encourager la pratique féminine, en France, les compétitions par équipe imposent aux clubs un échiquier féminin obligatoire. Sur les huit joueurs et joueuses de chaque équipe, il doit donc y avoir une femme, ce sont les règles.

Généralement, elles se retrouvent au dernier échiquier. Et typiquement, pendant un tournois, j’ai déjà entendu un des joueurs dire à la seule femme de son équipe :

« Bon, de toute façon, après la dernière partie, tu nous apportes les cafés vu que tu ne sers à rien, et que tu es juste là pour remplir la place de la femme ! »

À force, ce type de comportement est aussi intériorisé par les joueuses. Au point que ça joue aussi sur notre niveau. Depuis notre plus jeune âge, on nous répète les hommes sont plus forts — au bout d’un moment, on finit par y croire, qu’on ne sert qu’à remplir des places…

Et puis, comme dans tant d’autres microcosmes, il y a des choses malsaines. Il n’est pas rare que des hommes reconnus dans le milieu utilisent leur influence pour draguer, ou harceler des joueuses, par exemple. Ce sexisme existe, et il est très difficile à faire reconnaître, notamment par nos oppresseurs : bien des joueurs d’échecs sont persuadés que le sexisme n’existe pas dans notre milieu.

Oser s’exprimer

Tout cela fait qu’il est très difficile d’en parler. Je me suis rendue compte qu’en tant que femme dans les échecs, on ose pas parler, extérioriser ce qu’on dit : de peur de s’exposer aux avis masculins, qui sont tout simplement majoritaires, on se tait beaucoup.

Moi, je suis pour qu’on s’unisse entre joueuses ! J’ai la chance d’avoir une plateforme où je peux m’exprimer librement grâce aux réseaux sociaux, et je m’en bats les steaks de ce que les organisateurs de tournois pensent de moi. Il faut inciter les joueuses à extérioriser ce qu’elles vivent, pour sortir de cette ambiance machiste et sexiste qui dure depuis trop longtemps !

On ose pas s’exposer, de peur qu’on s’expose aux avis masculins qui sont tout simplement la majorité des avis. Moi, je suis pour qu’on s’unisse entre joueuses. J’ai la chance d’avoir une plateforme où je peux m’exprimer librement, et je me fiche royalement de ce que les organisateurs de tournois pensent de moi. Mais ce n’est pas le cas de toutes les joueuses.

Je pense qu’il faut leur donner la parole, les inciter à extérioriser ce qu’elles vivent pour qu’on sorte enfin de cette ambiance machiste qui dure depuis trop longtemps.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Madmoizelle

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Nouveauté 2021 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Arthur Bisguier vs Fabian Geisler, New York, 1991
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Arthur Bisguier vs Fabian Geisler, New York, 1991

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Mark Taimanov vs Grigory Goldberg, Leningrad, 1947
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Mark Taimanov vs Grigory Goldberg, Leningrad, 1947

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Oscar Panno vs Gedeon Barcza, Munich, 1958
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Oscar Panno vs Gedeon Barcza, Munich, 1958

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Te8+ Rxe8 2. Dd8#

Échec et mat en 3 coups : 1. Cb5+ Rc6 2. Ca7+ Rc7 3. Tc1#

Échec et mat en 4 coups : 1. Tf8+ Cxf8 2. Dxf8+ Re5 3. f4+ Fxf4 4. gxf4#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales