Échecs et Stratégie: Quel est mon but dans l’ouverture aux échecs ?

vendredi 4 février 2022

Quel est mon but dans l’ouverture aux échecs ?

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo. Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

La phase d’ouverture est un souci constant pour de nombreux joueurs de club, qui passent énormément de temps à mémoriser des variantes.

En réalité, comme nous l’ont appris des maîtres aussi remarquables que Lasker ou Portisch, l’ouverture n’a pas d’autre objectif que d’obtenir un milieu de partie jouable.

Paul Morphy 1-0 Jabez Carr, simultanée à l'aveugle sur 8 échiquiers, Birmingham, 27 août 1858

Paul Morphy 1-0 Jabez Carr, simultanée à l'aveugle sur 8 échiquiers, Birmingham, 27 août 1858

Par « jouable », nous entendons tout simplement une position raisonnable – peut-être légèrement supérieure ou légèrement inférieure, mais c’est tout. C’est une erreur d’espérer obtenir une position écrasante dès les premiers coups. Naturellement, si l’adversaire joue mal et vous donne une chance d’y parvenir, ne vous en privez surtout pas, mais il n’empêche que l’objectif de base, dans l’ouverture, est de se créer une bonne position pour aborder le milieu de partie.

Votre tâche première sera de développer vos pièces. Dans la position initiale, les pièces sont toutes à la maison, comme un bataillon consigné à la caserne. Or, de même que jamais un général ne lancera un violent assaut sur l’ennemi sans mobiliser au préalable ses troupes et son artillerie, aux échecs, avant de s’en prendre à la position adverse, il faut commencer par conduire la sienne, c’est-à-dire poster des pièces sur des cases actives où elles donneront leur pleine mesure.

Naturellement, on peut se développer de bien des façons, mais voici un des schémas les plus classiques, sans tenir compte pour le moment des interférences adverses :

Les pièces blanches sont toutes entrées en action, le Roi s’est mis en sécurité en roquant, les Tour sont liées

Les pièces blanches sont toutes entrées en action, le Roi s’est mis en sécurité en roquant, les Tour sont liées. On note que les pièces concentrent leur attention sur les quatre cases centrales e4, d4, e5 et d5.

En général, au tout début de la partie, ces cases sont les plus cruciales, il faut donc chercher à les contrôler. Remarquons également que seuls les deux pions centraux ont joué. Dans la mesure où les coups de pions ne contribuent pas au développement des pièces, mieux vaut en jouer le moins possible dans l’ouverture. Les pions e et d doivent avancer pour laisser le passage aux Fous, mais bien souvent, les autres coups de pions sont superflus à ce stade.

Pour bien saisir l’importance du centre, le mieux est de se représenter l’échiquier comme un champ de bataille. Tout officier comprend bien que s’il contrôle le centre du champ de bataille, et notamment un point surélevé, il lui sera plus facile de gérer le combat. Le déploiement des troupes vers les divers secteurs sera facilité par la mainmise sur les cases centrales de communication, il aura donc la possibilité de redéployer ses forces en fonction des besoins. Tout cela vaut également pour les échecs.

Dans la partie suivante, on voit que les Noirs, qui ont négligé le centre, sont rapidement en difficulté :

Les Noirs abandonnèrent au 23ème coup de cette partie d'échecs dans une position désespérée. C'est mat en 2 coups après 23.Rf2.

A lire aussi 👉 Les 10 principes sur les ouvertures aux échecs

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Echecs & QVT 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour sont publiés le jour même

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Wenjun Ju vs Viktorija Cmilyte, Pékin, 2013
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Wenjun Ju vs Viktorija Cmilyte, Pékin, 2013

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Wenjun Ju vs Doudou Wang, Xinghua, 2012
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Wenjun Ju vs Doudou Wang, Xinghua, 2012

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Wenjun Ju vs Anna Zatonskih, Khanty Mansyisk, 2012
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Wenjun Ju vs Anna Zatonskih, Khanty Mansyisk, 2012

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Ce6+ Rh8 (ou 1..Rg8) 2. Tf8#

Échec et mat en 3 coups : 1. Tg1 a4 2. f7 a3 3. Tg8#

Échec et mat en 4 coups : 1. Cxe6+ fxe6 2. De7+ Rg8 3. Tc8+ Cf8 4. Txf8#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie