Échecs et Stratégie: Convention ministérielle, initiation à l’école... les échecs enfin reconnus comme un sport «à part entière»

jeudi 17 mars 2022

Convention ministérielle, initiation à l’école... les échecs enfin reconnus comme un sport «à part entière»

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo. Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Deux conventions ont été signées le mardi 15 mars 2022 entre le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et la Fédération française des échecs, qui va enfin pouvoir s’émanciper.

A lire aussi 👉 Les échecs, reconnus comme un sport à part entière, font leur révolution

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Eloi Relange, Président de la Fédération Française des echecs - Photo © Philippe Devernay / MENJS

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Eloi Relange, Président de la Fédération Française des echecs signent les deux conventions - Photo © Philippe Devernay / MENJS

Plus de vingt ans qu’ils attendaient ce jour. Ce mardi 15 mars à 17 heures, la Fédération française des Échecs a rendez-vous au ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports pour y parapher deux conventions très importantes pour son avenir et son développement. Ces signatures vont permettre à cette activité très populaire d’obtenir officiellement un contrat de délégation, synonyme de reconnaissance du statut sportif que la FFE attendait depuis plus de vingt ans. La seconde est le lancement d’un programme dont le but est d’intégrer la pratique des échecs à l’enseignement dès les classes de primaire.

En France, près de 25 millions de personnes connaissent les règles du jeu, grâce notamment aux confinements successifs et au succès de la série Netflix « Le Jeu de la Dame ». Un Français sur 10 dispute au moins une partie par an. Avec des résultats : fin décembre, le Parisien Maxime Vachier-Lagrave est ainsi devenu champion du monde de blitz. Alireza Firouzja, actuel n° 2 au classement mondial, a seulement 18 ans.

L’agrément ordonné en 2000 (année où les échecs ont été en démonstration aux Jeux de Sidney) par Marie-Georges Buffet, la ministre des Sports de l’époque, permettait certaines ouvertures avec une limite de moyens. Le nouveau dispositif va continuer d’accompagner la fédération dans son développement.

« Le nouveau contrat de délégation est un rêve pour toute la famille des échecs en France, explique Eloi Relange, le président de la FFE. C’était primordial d’être reconnu comme sport à part entière, le plus haut niveau de reconnaissance nous est offert. Il va nous donner toute autorité pour développer des choses qui nous étaient inaccessibles, tout en respectant les droits et les devoirs. »

« Tous les champions travaillent avec des coachs spécialisés »

« Depuis vingt ans, les échecs sont reconnus comme un sport, mais notre agrément n’était que partiel. Grâce à cette délégation, qui est une vraie révolution, nous allons obtenir un directeur technique national, pouvoir structurer le haut niveau et développer nos actions à l’école », se réjouit Eloi Relange.

Concrètement, la fédé aura droit à un encadrement spécifique sous la forme d’un DTN (Directeur technique national) pour la partie compétition de haut niveau. Également, plusieurs cadres techniques (détachés par le Ministère) prendront en charge le côté ressources humaines pour véhiculer les valeurs telles que l’inclusion sociale, la lutte contre les violences sexuelles sur les mineurs, le handicap…

Une enveloppe financière lui sera également attribuée, via l’Agence nationale du sport (ANS), créée il y a trois ans en vue des Jeux de Paris de 2024. « Cela nous permettra par exemple de donner des budgets aux départements, toujours à la recherche de nouveaux talents, poursuit Eloi Relange. Je pense notamment aux Ultras-marins qui jouent beaucoup. Il y aura plus de possibilités d’avoir des entraînements mieux structurés. Tout ceci va au-delà de la performance sportive. »

Le mot est lâché. Les échecs, activité cérébrale par excellence, à la fois élitiste et populaire, peuvent-ils être considérés comme un sport ? « Pendant longtemps, ce n’est pas passé, alors que c’est aussi très physique. Une partie peut durer des heures et une compétition plusieurs jours. Il faut travailler les gestes à répétition et avoir le corps qui suit le mental. Tous les champions travaillent avec des coaches spécialisés. »

500 écoles vont disposer d'échiquiers

Et puis il y a la pratique à l’école. À la rentrée prochaine, les élèves de primaire pourront découvrir les échecs, à raison de vingt séances par an d’une petite heure. D’ici trois ans, près de 250 000 enfants seront concernés, et 500 écoles disposeront dès la première année de 5 000 plateaux (20 000 à terme), soit dix chacune. Les instituteurs qui ne sont pas familiers des échecs auront une petite formation initiale à distance, tandis que des parties entre classes sont également prévues.

Au-delà de l’initiation, l’idée est bien entendu de déceler les futurs Grands Maîtres : « Nous pouvons les identifier à partir de 5 ans, appuie le président. Ce ne sont pas forcément les plus cultivés, même le dernier de la classe peut le devenir. Le comptage, la mémorisation, la rigueur, le sens des responsabilités, l’interaction entre les classes, tout ceci s’intègre parfaitement dans le programme. » Un enseignement déjà largement répandu en Arménie et en ex-Yougoslavie.

Grand maître international depuis 2000, double champion de France et vice-champion d’Europe, Laurent Fressinet, 40 ans et ancien n°20 mondial, est soulagé : « C’est une super nouvelle, confie celui qui est également conseiller du n° 1 mondial, le Norvégien Magnus Carlsen. Cela fait vingt ans que je suis joueur de haut niveau mais je n’ai jamais été considéré comme tel. Nos joueurs, jeunes et adultes, vont enfin avoir des entraîneurs à tous les niveaux, sans parler des stages où ils pourront échanger et ainsi s’émanciper et progresser. Les échecs, c’est une passion avant l’argent. C’est ce qui fait encore plus la beauté de notre sport. »

L'intégralité de cet article est à retrouver dans Le Parisien.

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Echecs & QVT 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour sont publiés le jour même

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Wilhelm Steinitz vs Albert Hodges, New York, 1891
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Wilhelm Steinitz vs Albert Hodges, New York, 1891

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Siegbert Tarrasch vs Eckart, Nuremberg, 1892
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Siegbert Tarrasch vs Eckart, Nuremberg, 1892

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Siegbert Tarrasch vs Jean Taubenhaus, Nuremberg, 1892
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Siegbert Tarrasch vs Jean Taubenhaus, Nuremberg, 1892

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dxh6+ Dg7 2. Dxg7#

Échec et mat en 3 coups : 1. Txh7+ Rxh7 2. Dh4+ Rg6 3. Cf4#

Échec et mat en 4 coups : 1. Fc4 Cxd5 2. Fxd5+ Tf7 3. Dxf7+ Rh8 4. Dh5#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie