Échecs et Stratégie: À contre-courant: gagner en Bourse comme Magnus Carlsen aux échecs

lundi 18 juillet 2022

À contre-courant: gagner en Bourse comme Magnus Carlsen aux échecs

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques d'échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de cet article.

Actuellement classé numéro un au monde, Magnus Carlsen est sans contredit l’un des meilleurs joueurs d’échecs de tous les temps. Sa domination pendant plusieurs années est d’autant plus impressionnante qu’elle est survenue à l’ère moderne des échecs.

A lire aussi 👉 Le classement Elo aux échecsJouer une partie

En effet, l’avancement de la technologie permet aux joueurs d’optimiser leurs séances d’entraînement. Grâce aux ordinateurs, les joueurs peuvent étudier de multiples positions et identifier les meilleurs coups à jouer dans une situation donnée. Ils tenteront ensuite de reproduire ces coups optimaux lors d’un match. Un peu comme les investisseurs sur les marchés boursiers.

Natacha et Sacha Kostiuk, investisseurs au Canada - Photo © Echecs & Stratégie

Natacha et Sacha Kostiuk, investisseurs sur la bourse de Toronto au Canada - Photo © Echecs & Stratégie

Selon Jean-Philippe Legault, analyste financier chez COTE 100, une boutique de gestion de portefeuille personnalisée, l’accès à la technologie est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses parties d'échecs traditionnelles de haut niveau se terminent par un résultat nul. Les joueurs étudient essentiellement les mêmes coups.

Alors, comment faire pour gagner dans ce contexte?

La réponse est simple: aller à contre-courant.

Pour se démarquer, Magnus Carlsen cherche des coups différents de ceux proposés par l’ordinateur. Il cherche les coups qui ne font pas l’unanimité dans la communauté des joueurs. En jouant ces coups surprenants, il espère déstabiliser son adversaire et l’entraîner dans des situations hors de l’ordinaire et non anticipées.

Magnus Carlsen a largement dominé son adversaire russe Ian Nepomniachtchi au championnat du monde d'échecs 2021 à Dubaï en remportant 4 parties sur 11 et sans concéder la moindre défaite - Photo © Eric Rosen / FIDE

Une stratégie gagnante pour Magnus Carlsen qui a largement dominé son adversaire le Russe Ian Nepomniachtchi au dernier championnat du monde d'échecs fin 2021 à Dubaï en remportant 4 parties sur 11 et sans concéder la moindre défaite - Photo © Eric Rosen / FIDE

L’investisseur à contre-courant

La stratégie employée par Magnus Carlsen nous fait drôlement penser à celle d’un investisseur à contre-courant, aussi appelé « contrarian ».

L’investisseur « contrarian » recherche des situations qui ne font pas l’unanimité. Il cherche à agir à l’inverse de la majorité. Par exemple, il est à l’affût d’occasions d’investissement dans des secteurs boudés et évite ceux qui sont populaires ou font l’objet de spéculation. Plus simplement, il achète quand tout le monde vend et vend quand tout le monde achète.

Un investisseur « contrarian » tentera d’identifier des situations où le sentiment est défavorable. Il devra user de ses connaissances et de son expérience pour déterminer si les facteurs qui ont fait perdre de la valeur à un titre sont justifiés. Il devra toutefois être prudent, car la ligne entre un problème permanent et un problème temporaire peut parfois être mince. Ces situations problématiques sont souvent difficiles à évaluer et le risque d’erreur est plus fréquent et plus important.

Voilà pourquoi Magnus Carlsen et l’investisseur « contrarian » doivent procéder à une analyse en profondeur avant d’aller à contre-courant. Ils ne sauteront pas sur toutes les occasions qui se présentent à eux. Ils prendront le soin d’identifier clairement les situations intéressantes et d’exclure celles qui ne le sont pas. S’ils décident d’aller de l’avant, ils ne choisiront pas un coup hautement risqué. Ils chercheront plutôt à minimiser le risque.

Magnus et l’investisseur « contrarian » savent pertinemment qu’ils n’auront pas raison à tous les coups. Toutefois, ils savent qu’en cas de mauvaise décision, la partie ne sera pas compromise. Il leur restera suffisamment de coups pour rattraper le temps perdu et ultimement sortir gagnants.

En ce sens, les deux optent pour une vision à long terme. Ils ne cherchent pas à gagner la partie en un ou deux coups ; ils sont patients. Ils misent sur une longue séquence de coups qui, au fil du temps, amélioreront leur position et leurs chances de gagner. Ils doivent réfléchir, développer et suivre une stratégie clairement définie, tout en étant prêts à s’adapter à un environnement en perpétuel changement.

Facile à dire, pas facile à faire

Être « contrarian » est difficile. L’investisseur « contrarian » emprunte consciemment un sentier obscur et peu fréquenté. Il achète généralement quand un titre baisse et qu’une tempête frappe ; malheureusement, son achat coïncidera rarement avec la fin de la tempête. De ce fait, la situation pourrait continuer de se dégrader et le titre pourrait poursuivre sa chute dans les mois suivant son achat. À court terme, il doit accepter de vivre avec cette situation inconfortable.

Parfois l’investisseur « contrarian » se trompera, comme Magnus Carlsen perdra quelquefois la partie. Malgré tout, cela ne les empêche pas de connaître du succès à long terme. Ils savent que de telles décisions sont prises afin de se démarquer et qu’elles ont le potentiel d’améliorer leurs résultats à long terme.

En tant qu’investisseur, suivez-vous la majorité ou tentez-vous d’aller à contre-courant?

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Lesaffaires.com sous la plume experte de Jean-Philippe Legault.

Envie de progresser aux échecs avec nos cours en vidéo ?

Découvrez notre offre de formation aux échecs du niveau débutant au niveau du joueur de compétition, en ligne et en vidéo 👉 jouer-aux-echecs.com

🎁 Promo de l'été -20% sur le cours en vidéo sur l'ouverture italienne

Échecs & Stratégie
💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 nos ateliers ludo-pédagogiques en entreprise

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Geldyeva vs Nasriddinzoda, Khanty Mansyisk, 2010
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Geldyeva vs Nasriddinzoda, Khanty Mansyisk, 2010

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Johann Hjartarson vs John Van Der Wiel, Salonique, 1984
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Johann Hjartarson vs John Van Der Wiel, Salonique, 1984

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Giuseppe Laco vs Giulio Lagumina, Milan, 1985
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Giuseppe Laco vs Giulio Lagumina, Milan, 1985

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Txh6+ Rxh6 2. Dh5#

Échec et mat en 3 coups : 1. Da6+ Txa6 2. bxa6+ Rb8 3. Tc8#

Échec et mat en 4 coups : 1. Fxf6 Fh5 (si 1...Dxf6 2.Th8+ Rxg7 3.Dh6#) 2. Dh6 Cb3+ 3. axb3 Dxf6 4. Dh8#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie