Echecs & Stratégie: Ian Nepomniachtchi décroche une seconde chance de devenir champion du monde d’échecs

mardi 5 juillet 2022

Ian Nepomniachtchi décroche une seconde chance de devenir champion du monde d’échecs

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques d'échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de cet article.

🎁 Offre de l'été -20% sur notre cours en vidéo sur la Partie Italienne

Victorieux pour la seconde fois consécutive du tournoi des Candidats, le grand maître russe est qualifié comme challenger pour le titre de champion du monde des échecs. Mais Ian Nepomniachtchi n’est pas sûr de pouvoir affronter Magnus Carlsen, champion en titre.

Le Replay du tournoi des candidats 2022 à Madrid 👉 Rondes 1 à 3 - Rondes 4 à 6 - Rondes 7 à 9 - Rondes 10 à 12 - Rondes 13 à 14

A Madrid, le ministre de la Culture et des Sports, Miquel Octavi Iceta i Llorens, effectue le premier coup symbolique de la partie entre Jan-Krzysztof Duda et Ian Nepomniachtchi lors de la 14ème et ultime ronde du tournoi des candidats - Photo © Steve Bonhage / FIDE

A Madrid, le ministre de la Culture et des Sports, Miquel Octavi Iceta i Llorens, effectue le premier coup symbolique de la partie entre Jan-Krzysztof Duda et Ian Nepomniachtchi lors de la 14ème et ultime ronde du tournoi des candidats - Photo © Steve Bonhage / FIDE

👉 Les parties en direct sur Chess24 - Télécharger les parties

De toute évidence, sa cuisante défaite lors de la finale du championnat du monde, en décembre dernier, n’a en rien entamé la motivation d’Ian Nepomniachtchi. Le grand maître russe s’est une seconde fois imposé, ce 3 juillet, comme le vainqueur du tournoi des Candidats. Implacable sur l’échiquier, il a survolé la compétition qui se déroulait à Madrid depuis le 17 juin.

Le site spécialisé ChessBase recense : “En 13 rondes, le prétendant au titre de champion du monde a engrangé cinq victoires (dont trois avec les noirs) et huit nulles.”

👉 Le site officiel - Les résultats - Le classement

Ce lundi 4 juillet, il reste aux huit candidats une partie à disputer, mais les scores ont déjà livré leur verdict. Une défaite du Russe face à Jan-Krzysztof Duda, grand maître polonais qui a jusqu’ici peu brillé dans le tournoi, n’y changerait rien.

Imposer son style

La dynamique de Nepo, de partie en partie, est apparue rapidement. Néanmoins, un petit peloton de tête lui a donné du fil à retordre, l’amenant dans des positions délicates : les Américains Fabiano Caruana (une encyclopédie humaine quant à la théorie des ouvertures) et Hikaru Nakamura (capable d’une grande précision de calcul dans les situations critiques), ainsi que le Chinois Ding Liren (qui a démontré sa solidité après un démarrage fébrile).

Chess24, autre site spécialisé, note : “Le sang-froid dont a fait preuve Ian, ainsi que la façon dont il s’est sorti de très mauvaises passes, était extrêmement impressionnant ; il s’est par ailleurs révélé impitoyable chaque fois qu’une chance de gagner s’est présentée.”

C’est-à-dire que le maître – qui jouait sous les couleurs de la Fide et non de la Russie en raison de sanctions consécutives à la guerre en Ukraine – est parvenu à imposer son style. Volontiers agressif, Nepo a pour habitude de jouer avec une cadence infernale, quitte à opter pour des décisions hâtives, de quoi mettre une pression au temps à ses adversaires.

“Comment je me sens aujourd’hui ? Réponse traditionnelle : je ne sais pas… Dans ce tournoi, j’ai plus essayé de jouer aux échecs que de jouer pour la victoire [à tout prix]. C’est important. Autre élément important, je n’ai pas joué une seule partie en six heures. J’ai eu la chance de ne pas avoir à jouer trop longtemps” (au contraire de nombre de ses concurrents), a confié le grand maître russe au service de presse de la Fide, relayé par le quotidien russe en ligne Gazeta.ru.

Au rang des déceptions en revanche, les commentateurs attendaient plus d’Alireza Firouzja, prodige français de 19 ans, d’origine iranienne, qui termine ses premiers Candidats en bas du tableau. Dans l’ensemble cependant, le tournoi a tenu ses promesses en matière de retournement de situations, de coups de maître, de coups de bluff, et de moments insolites comme lorsque Nakamura, le plus geek des grands maîtres, a cherché par réflexe une souris d’ordinateur à côté de l’échiquier.

Adversaire incertain

Avec une ovation du public dans le Palacio de Santoña de Madrid, l’expressif Ian Nepomniachtchi a donc été sacré challenger pour le plus prestigieux titre des échecs. Mais son adversaire, en théorie le champion norvégien en titre, n’est pas certain de relever le gant. Magnus Carlsen s’était exprimé, en décembre dernier, sur sa volonté d’affronter un joueur de la nouvelle génération, comme Firoujza, plutôt qu’un adversaire comme Nepo ou “Fabi” qu’il connaît trop bien. Le tout sur fond de lassitude pour un format (une succession éreintante d’une douzaine, voire une quinzaine de parties) qui ne lui sied guère.

Cependant El Pais révèle que le champion norvégien s’est entretenu, à huis clos, au palais madrilène, avec le président de la Fide, Arkadi Dvorkovitch. Il accepterait de défendre son titre, en avril 2023, si l’organisation modifiait ledit format – sans que l’on sache dans quelle mesure.

“Toutes les sources consultées par ‘El País’ ont demandé à rester anonymes et ont indiqué que si Carlsen était décidé à renoncer à sa couronne, il l’aurait affirmé clairement. Le fait qu’il se soit entretenu si longtemps avec Dvorkovitch sans qu’il en découle une déclaration signifie, selon ces sources, que l’on peut raisonnablement s’attendre à un terrain d’entente.”

Vers un affrontement plus disputé ?

Dans un autre article, ChessBase cite les propos de Garry Kasparov, interrogé par le prestigieux club d’échecs de Saint Louis (dans le Missouri). L’ex-champion du monde estime que, certes, Carlsen resterait le favori, mais un affrontement, le cas échéant, ne serait pas dénué de suspens :

“Sa deuxième victoire au tournoi des Candidats, d’autant plus en affichant le style que nous avons observé à Madrid, fait sans aucun doute de Nepo un redoutable adversaire pour Magnus, quoi que ce dernier en pense. Si Magnus joue, et je doute qu’il en soit autrement, nous assisterons probablement à une partie acharnée.”

En revanche si le grand maître norvégien jetait finalement l’éponge, le titre suprême serait disputé entre le 1er et le 2e au classement des candidats, c’est-à-dire Nepomniachtchi contre soit Nakamura, soit Ding qui s’affrontent justement en cette dernière ronde. Grâce à un demi-point d’avance, une partie nulle suffirait à qualifier l’Américain.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Courrier International sous la plume de Laurence Habay et Hugo Florent.

Échecs & Stratégie
💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Découvrez notre offre de formation aux échecs du niveau débutant au niveau du joueur de compétition, en ligne et en vidéo 👉 jouer-aux-echecs.com

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 nos ateliers ludo-pédagogiques en entreprise

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Radoslaw Wojtaszek vs Darcy Lima, Turin, 2006
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Radoslaw Wojtaszek vs Darcy Lima, Turin, 2006

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Lubomir Ftacnik vs Ivan Jankovec Marianske Lazne 1978
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Lubomir Ftacnik vs Ivan Jankovec Marianske Lazne 1978

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Garry Kasparov vs Zakharov, Moscou, 1981
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Garry Kasparov vs Zakharov, Moscou, 1981

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Txf7+ Txf7 (ou 1...Rg8 2.Dg7#) 2. Dh8#

Échec et mat en 3 coups : 1. Df6+ Fxf6 2. exf6+ Cxf6 3. Fxf6#

Échec et mat en 4 coups : 1. Th8+ Rh8 2. Dh5+ Rg8 3. Dh7+ Rf8 4. Dh8#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie