Echecs & Stratégie: Il y a 50 ans, le match Fischer vs Spassky

mercredi 20 juillet 2022

Il y a 50 ans, le match Fischer vs Spassky

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques d'échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de cet article.

Il y a 50 ans, cette partie d'échecs, qui dura deux mois, devenait un symbole de la guerre froide

A lire aussi 👉 Débuter aux échecsJouer une partie

En 1972 et durant près de deux mois, l’Américain Bobby Fischer et le Russe Boris Spassky s’affrontèrent lors des championnats du monde d’échecs. Une partie entrée dans l’histoire. En pleine guerre froide entre États-Unis et URSS, cette compétition était surtout l’occasion pour les deux superpuissances de prendre l’ascendant psychologique sur l’autre.

Boris Spassky et Bobby Fischer se sont affrontés à Reykjavik en 1972 pour le titre de champion du monde d'échecs - Photo © Olimpiu Di Luppi / Twitter

Boris Spassky et Bobby Fischer se sont affrontés à Reykjavik en 1972 pour le titre de champion du monde d'échecs - Photo © Olimpiu Di Luppi / Twitter

Été 1972. Nous sommes en pleine guerre froide, période de tensions géopolitiques entre d’un côté les États-Unis et ses alliés et de l’autre l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et ses États satellites formant le bloc de l’Est. Ce conflit débuta après la fin de la Seconde Guerre mondiale et s’acheva avec la chute du bloc soviétique entre 1989 et 1991.

Opposition de caractère

En 1972, les tensions sont un peu moins vives entre les deux camps. Et pour la première fois depuis 1946, la finale du championnat du monde d’échecs n’oppose pas deux Soviétiques, mais un Américain, Bobby Fischer, à un Russe, Boris Spassky. Cela promet une belle empoignade sur fond de discorde politique. Alors pour que le rendez-vous puisse avoir lieu, un terrain neutre est choisi. Ce sera au centre sportif de Reykjavik, en Islande.

Les deux camps envoient leur meilleur joueur pour ce qui allait devenir la « partie du siècle ». D’un côté, Bobby Fischer, 29 ans, huit fois champion des États-Unis et très critique envers les joueurs d’échecs russes. « Doté d’une énergie considérable et d’une farouche volonté de vaincre, il a remporté 101 victoires sur les 120 matches des cinq dernières années », résumait en 1972 l’Agence France Presse (AFP). Grand Maître à 15 ans, le surdoué des échecs n’a « confiance qu’en lui-même . Il compte très peu d’amis et ne souhaite pas s’en faire. »

De l’autre côté, Boris Spassky. À 35 ans, le champion du monde de la spécialité depuis 1969 semble intouchable. Il est décrit comme un « homme de caractère, selon l’AFP. Modeste, bon vivant et affable, ses adversaires vantent son calme. » Passé maître international à 16 ans, il est le seul à pouvoir faire taire le détracteur Bobby Fischer.

Spassky rend les armes

La partie débute le 11 juillet 1972 devant 2 500 spectateurs et 50 millions de téléspectateurs à travers le monde. Les deux joueurs se testent sur la première partie mais deux fautes de l’Américain permettent à Spassky de prendre l’avantage. Humilié, Bobby Fischer ne se présente pas à la deuxième partie et perd sur forfait.

Il faut l’intervention d’Henry Kissinger, conseiller du président Richard Nixon, pour que Fisher revienne à la charge Le Grand Maître américain accepte de poursuivre mais sans public et caméras. Il remporte cette troisième partie, puis concède un nul et enlève la 5e manche. Les deux protagonistes sont à égalité. Ce mano à mano durera jusqu’à la 21e partie. Spassky finit par rendre les armes après deux mois de lutte acharnée. Le 1er septembre, le Russe perd sa couronne mondiale.

Fischer se retire

Un coup de tonnerre qui marque la fin de l’hégémonie russe sur ce jeu. C’est aussi le début d’une dépression pour Spassky. Interdit de compétition par son pays, il épouse Marina Stcherbatcheff, une Française d’origine russe en 1976 et s’installe à Paris.

Poignée de main entre l'Américain Bobby Fischer (d) et le Soviétique Boris Spassky, le 2 septembre 1992 en ex-Yougoslavie lors d'une partie d'échecs - Photo © AFP

Poignée de main entre l'Américain Bobby Fischer (d) et le Soviétique Boris Spassky, le 2 septembre 1992 en ex-Yougoslavie lors d'une partie d'échecs - Photo © AFP

Pour Bobby Fischer, cette victoire sonne la fin de sa carrière. En 1975, il refuse de défendre son titre face à Anatoli Karpov et perd sa couronne. Mais son génie a permis à l’Amérique de prendre un ascendant sur l’URSS dans cette guerre froide. Et cela constitue la plus grande victoire de sa carrière, même si en 1992 les deux joueurs se retrouvent pour la revanche. L’Américain l’emporte à nouveau.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Ouest France sous la plume d'Olivier Duplessix.

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Badr-Eddine Khelfallah vs Euler da Costa Moreira, Khanty Mansyisk, 2010
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Badr-Eddine Khelfallah vs Euler da Costa Moreira, Khanty Mansyisk, 2010

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Hans-Helmut Moschell vs U Auerswald, DDR, 1984
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Hans-Helmut Moschell vs U Auerswald, DDR, 1984

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Slavoljub Marjanovic vs Emir Dizdarevic, Sarajevo, 1985
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Slavoljub Marjanovic vs Emir Dizdarevic, Sarajevo, 1985

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Txh6+ gxh6 2. Dxh6#

Échec et mat en 3 coups : 1. Fh5+ Ce5 2. Cf5+ Re6 3. Cd4#

Échec et mat en 4 coups : 1. Cf5+ Rxg6 2. Dh6+ Rxf5 3. Dh5+ Rf4 4. g3#

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Envie d'apprendre à bien jouer aux échecs avec nos cours en vidéo ?

Découvrez notre offre de formation aux échecs du niveau débutant au niveau du joueur de compétition, en ligne et en vidéo 👉 jouer-aux-echecs.com

🎁 Promo de l'été -20% sur le cours en vidéo sur l'ouverture italienne

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Échecs & Stratégie
💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 nos ateliers ludo-pédagogiques en entreprise

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie