Echecs & Stratégie: Carlsen, le champion du monde qui ne veut plus l’être

jeudi 21 juillet 2022

Carlsen, le champion du monde qui ne veut plus l’être

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques d'échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de cet article.

Le Norvégien renonce à remettre son titre en jeu en 2023. Il a expliqué ne plus avoir la motivation pour disputer ce type de match, mais continuera à jouer en tournoi.

A lire aussi 👉 Débuter aux échecsJouer une partie

Le grand-maître international norvégien Magnus Carlsen avait ravi à l'Indien Viswanathan Anand le titre suprème de champion du monde des échecs en 2013 à Chennai - Photo © Lennart Ootes

Le grand-maître international norvégien Magnus Carlsen avait ravi à l'Indien Viswanathan Anand le titre suprême de champion du monde des échecs en 2013 à Chennai pour ne plus le lâcher ensuite - Photo © Lennart Ootes

Le séisme avait beau être attendu, il n’en secoue pas moins la planète des échecs. Le Norvégien Magnus Carlsen, numéro un mondial au classement par points de la Fédération internationale des échecs (FIDE) et champion du monde depuis 2013, a confirmé mercredi 20 juillet dans un podcast ce qu’il avait laissé entendre en décembre 2021, à savoir qu’il ne remettrait pas son titre en jeu.

[VIDEO] Concentration maximale de Magnus Carlsen lors de son match de 2021 largement remporté contre Ian Nepomniachtchi

Déception des amateurs du jeu d'échecs : Magnus Carlsen ne disputera pas le match, programmé pour la fin 2023, qui devait l’opposer au Russe Ian Nepomniachtchi, qu’il avait déjà largement battu en 2021.

A 31 ans, Magnus Carlsen a confirmé qu’après avoir joué et gagné cinq championnats du monde il ne ressentait plus l’envie nécessaire pour une compétition de ce genre, un long duel d’un mois. « J’ai parlé aux personnes de mon équipe, j’ai parlé à la FIDE, j’ai parlé à Ian également.

La conclusion est très simple : je ne suis pas motivé pour jouer un autre match », a-t-il expliqué lors de ce podcast, avant d’ajouter : « Je n’ai pas grand-chose à gagner, je n’aime pas particulièrement cela et même si je suis sûr qu’un match serait intéressant pour des raisons historiques, je n’ai aucune envie de jouer et je ne jouerai tout simplement pas le match. » Le Norvégien a aussi confié qu’il réfléchissait à cette décision depuis un an et demi, soit bien avant la rencontre de 2021 contre Nepomniachtchi.

La déclaration de Magnus Carlsen tombe le jour international des échecs, le 20 juillet

Dans une déclaration publiée mercredi 20 juillet sur le site de la FIDE, le président de la fédération, le Russe Arkadi Dvorkovitch, a pris acte de ce choix : « Magnus Carlsen, écrit-il, ne mérite que le respect de la FIDE et de l’ensemble de la communauté échiquéenne, quelle que soit la décision qu’il prenne concernant sa carrière.

Seule une poignée de personnes dans l’histoire peut comprendre et évaluer le lourd tribut qu’il faut payer pour disputer cinq matchs pour le titre. Beaucoup d’autres grands champions, dans d’autres sports, ont vécu une expérience similaire : avec les années qui passent, il est plus difficile de trouver la motivation pour s’entraîner et concourir au plus haut niveau, tandis que la récompense de la victoire n’est jamais aussi intense qu’au premier jour. »

Le match du prochain championnat du monde d'échecs opposera Ian Nepomniachtchi à Ding Liren

Arkadi Dvorkovitch a également confirmé au site Chess.com que le championnat du monde de 2023 opposerait Ian Nepomniachtchi, vainqueur début juillet du tournoi des candidats et 7e au classement par points de la FIDE, au Chinois Ding Liren (2e joueur mondial) qui a fini à la deuxième place de ce tournoi. Evidemment, ce match risque de manquer quelque peu d’attrait en l’absence de Carlsen, meilleur joueur de ce début de XXIe siècle, qui a dominé la discipline depuis son arrivée au premier rang mondial en 2010.

Dans l’histoire des échecs, il n’existe que deux exemples où un joueur a été couronné sans affronter le champion en titre : le Soviétique Mikhaïl Botvinnik en 1948, après la mort d’Alexandre Alekhine deux ans plus tôt, et son compatriote Anatoli Karpov en 1975 lorsque le fantasque Américain Bobby Fischer refusa de remettre son titre en jeu.

Un mauvais coup pour les échecs ?

Le désistement de Carslen devrait bénéficier au dauphin du tournoi des Candidats, le Chinois Ding Liren, probable futur adversaire de Ian Nepomniachtchi pour la couronne mondiale. Le président de la Fédération internationale des échecs (FIDE) Arkady Dvorkovich n'a pas masqué ses regrets face la décision de Carlsen qu'il a qualifiée mercredi dans un communiqué de «mauvaise nouvelle pour la médiatisation des échecs» tout en affichant son «respect» pour le Norvégien. «Depuis que Magnus a exprimé publiquement ses doutes, la FIDE s'est montrée ouverte au dialogue et à l'examen de propositions spécifiques visant à modifier le format du Championnat du monde», a expliqué Dvorkovich.

«Certaines de ces idées ont été discutées en mai avec Carlsen et d'autres joueurs de haut niveau, et à Madrid, nous avons eu une réunion où toutes les préoccupations ont été évoquées ouvertement et en détail. Hélas, cela ne l'a pas fait changer d'avis», a regretté le dirigeant de l'instance internationale. «Mais les échecs sont maintenant plus forts que jamais - en partie grâce à Magnus - et le match (du titre) du championnat du monde, l'une des traditions les plus anciennes et les plus respectées du monde du sport, se poursuivra», a conclu le président de la FIDE.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Le Monde sous la plume de Pierre Barthélémy.

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Liem Le Quang vs Phemelo Khetho, Khanty Mansyisk, 2010
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Liem Le Quang vs Phemelo Khetho, Khanty Mansyisk, 2010

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Panayotis Pandavos vs AB Arnold, Salonique, 1984
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Panayotis Pandavos vs AB Arnold, Salonique, 1984

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Jan Timman vs Marcel Sisniega, Taxco, 1985
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Jan Timman vs Marcel Sisniega, Taxco, 1985

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Cf7+ Rg8 2. Ch6#

Échec et mat en 3 coups : 1. Dxh7+ Rxh7 2. Th4+ Rg6 3. Th6#

Échec et mat en 4 coups : 1. Ch7+ Re8 2. Cf6+ Rd8 3. Td7+ Rc8 4. Fa6#

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Envie d'apprendre à bien jouer aux échecs avec nos cours en vidéo ?

Découvrez notre offre de formation aux échecs du niveau débutant au niveau du joueur de compétition, en ligne et en vidéo 👉 jouer-aux-echecs.com

🎁 Promo de l'été -20% sur le cours en vidéo sur l'ouverture italienne

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Échecs & Stratégie
💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 nos ateliers ludo-pédagogiques en entreprise

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie