Echecs & Stratégie: L'étudiant chinois qui a battu Kasparov sans savoir jouer

dimanche 6 novembre 2022

L'étudiant chinois qui a battu Kasparov sans savoir jouer

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs 👀 3 nouveaux exercices avec leurs solutionsnos conseils pour progresser à votre rythme

👀 La véritable histoire de Hsu Feng-Hsiung, l'étudiant chinois qui a fini par vaincre le champion du monde d'échecs avec son ordinateur Deep Blue. Nous vous recommandons vivement la lecture de ce livre, un récit passionnant vécu de l'intérieur du cataclysme de 1997.

L'homme qui a battu Kasparov sans vraiment savoir jouer

Le jour où Kasparov a perdu contre la machine d'IBM : un pari à 300.000 dollars

Après 5 parties, le match était à égalité avec 2,5 points de chaque côté. Deep Blue détenait les Blancs dans la dernière partie. À moins que Garry ne parvienne à gagner la dernière partie avec les Noirs, l'histoire était en marche.

Deep Blue serait le premier ordinateur à faire jeu égal avec le champion du monde d'échecs dans un match réglementaire, ou même mieux, le premier ordinateur à battre le champion du monde d'échecs dans un match réglementaire. Les vendeurs à la sauvette étaient déchaînés, revendant à 500 dollars des billets achetés à 25 dollars. Si vous aviez acheté l'un de ces billets à 500$, vous auriez payé environ 10$ pour chaque minute de jeu, la 6e partie ayant duré moins d'une heure.

Pour ma part, je ressentais le plus grand calme avant la 6e partie. Murray, Joe et moi avions travaillé longuement et durement pour atteindre ce stade. Le score était égal. Deep Blue avait les Blancs, ce qui nous donnait de bonnes chances d'obtenir au moins un match nul. En revanche, nous n'avions aucun contrôle réel sur la suite des événements. «Ce qui doit arriver arrivera», me suis-je dit.

Oui, mes 12 années d'efforts trouveraient peut-être leur parachèvement mais, à ce stade, la seule chose que je pouvais faire était de regarder. Tout ce que je désirais, c'était que les deux camps disputent un bon, voire un excellent match, et que les historiens puissent dire: «Aucun camp ne méritait de perdre.» Je ne me préoccupais pas de savoir si c'était le Garry anti-ordinateur ou le Garry normal qui se présenterait. Je voulais simplement un grand combat, comme il sied à cet événement peut-être historique qui suit un match aussi serré.

La plupart des employés d'IBM étaient, eux aussi, de bonne humeur, à l'exception des responsables des relations publiques. Ils se préparaient à une tempête de feu au cas où Deep Blue ferait match nul ou remporterait le match.

Garry était mécontent que le match soit toujours à égalité. Que dirait-il s'il venait à perdre un match pour la première fois de sa vie? Oui, vous avez bien lu. Garry n'avait jamais perdu un seul match d'échecs de toute sa vie professionnelle avant le match revanche de 1997…

Un événement planétaire

Un milliard de personnes avait suivi de par le globe la bataille ultime, un match de boxe "poids lourds de la pensée" entre le champion du jeu d'échecs Garry Kasparov, symbole absolu de l'intelligence humaine, et une armoire remplie d'électronique, froide et sans âme, programmée par un étudiant chinois. L'issue du combat ne faisait guère de doutes: l'Homme allait gagner une fois de plus et renvoyer la machine Deep Blue au rayon "Quincaillerie", département qu'elle n'aurait jamais dû quitter, et humilier définitivement IBM.

Mais en ce 11 mai 1997, pour la première fois dans l'Histoire de l'Humanité et depuis la maîtrise absolue de l'écriture et du calcul, une machine conçue pour "penser stratégie" allait écraser le meilleur joueur du monde, Kasparov lui-même. A partir de ce jour, qui est aussi important que celui où l'Homme a marché sur la Lune, l'Humanité a découvert, effrayée, qu'elle était désormais en présence d'une nouvelle race, un vrai concurrent, potentiellement dangereux, exactement comme dans le film 2001 Odyssée de l'Espace ou comme dans Blade Runner où des machines ont fini par prendre le contrôle des opérations sur l'homme.

C'est cette histoire incroyable, irréelle, surhumaine, un véritable "remake" électronique de l'ancien récit biblique David contre Goliath qui est racontée ici par Feng Hsiung Hsu, celui-là même qui a écrit le code avec son équipe, fabriqué et assemblé toutes les pièces de cette machine mythique d'IBM et qui allait ouvrir "LA" nouvelle Ere, celle où les circuits imprimés se sont progressivement mis à penser, puis à remplacer hommes et femmes dans les entreprises.

En 1997, le Deep Blue d'IBM (un RS-6000, capable d'examiner 200 millions de positions à la seconde) avait la taille d'une grande armoire normande. Aujourd'hui, les mêmes puissances de "réflexion" et de calcul tiennent sur une puce à peine de la taille d'un ongle dans votre smartphone! Imitant Dieu qui a fabriqué Adam et Eve, les enfants de ces derniers ont, à leur tour, réussi à fabriquer toute une série de "Deep Blue", des êtres/machines pour le moment assexués, mais déjà capables d'analyse et qui n'ont aucun besoin impérieux, hormis une alimentation électrique. Ce livre retrace cette aventure extraordinaire de l'Humanité.

La leçon de cette aventure

Au delà de l'aventure intellectuelle, philosophique et industrielle, ce livre montre également que dans les combats du style David et Goliath (un total inconnu abattant une sommité par l'intelligence et non par la seule force), seules la passion et la détermination permettent, de défaite en défaite, d'arriver finalement à la grande victoire.

🎁 ce Week-end 👀 Le nouveau pack de Laurent Fressinet sur les stratégies gagnantes de Magnus Carlsen est sorti 👉 Le cours en vidéo

🎁 Ce pack vidéo est proposé en promotion ce WE pour son lancement au prix de 14,90€ jusqu'à dimanche. Il passera dès lundi matin à 24,90€.

Entraîneur de Magnus Carlsen depuis 2013, il vous détaille de façon limpide les différentes méthodes qu'emploient le champion du monde pour prendre le dessus sur ses adversaires.

Avec ce pack exceptionnel, vous obtiendrez des buts clairs à suivre pendant vos parties et ainsi que des méthodes pour atteindre ces objectifs.

Le tacticomètre, outil de mesure de vos softskills

💡 Parce que la pratique jeu d'échecs développe les softskills appréciées du monde de l'entreprise : la vision, la stratégie, la résolution de problèmes, la gestion du stress, la capacité à prendre des décisions, la gestion du temps...

Nous vous proposons chaque jour 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous 👇

Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, pas de panique ni d'acharnement thérapeutique ! Revenez sur cet exercice un peu plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article sur un échiquier dynamique. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution 🔑

🏆 Pour aller plus loin, feuilletez notre catalogue de cours en vidéo pour apprendre simplement à jouer aux échecs et/ou vous perfectionner 🚀

Les 3 exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Xavier Tartacover vs Richard Réti, Vienne, 1920
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Xavier Tartacover vs Richard Réti, Vienne, 1920

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Lembit Oll vs Vladimir Tukmakov, Moscou, 1992
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Lembit Oll vs Vladimir Tukmakov, Moscou, 1992

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Anatoly Karpov vs George Trammell, St Martin, 1992
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Anatoly Karpov vs George Trammell, St Martin, 1992

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Txb6+ Txb6 2. Da8#

Échec et mat en 3 coups : 1. Txd6+ Dxd6 2. Df6+ Re8 3. Cg7#

Échec et mat en 4 coups : 1. Df1+ Tg1 2. Df3+ Tg2 3. De4 Rg1 4. De1#

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Envie d'apprendre à bien jouer aux échecs avec nos cours en vidéo ?

Échecs & Stratégie

💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 notre atelier de jeu d'échecs en entreprise.

2 commentaires :

  1. Concernant le problème 4:
    Pourquoi pousser le pion en h3 lors du troisième coup des noirs n’empêche pas le mat en 4?

    RépondreSupprimer
  2. Simplement car les noirs vont vers le bas pas vers le haut donc votre proposition de coup enfreindrait les règles du jeu

    RépondreSupprimer

✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie