Echecs & Stratégie: Gagner comme Magnus Carlsen

samedi 5 novembre 2022

Gagner comme Magnus Carlsen

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs 👀 3 nouveaux exercices avec leurs solutionsnos conseils pour progresser à votre rythme

👀 Comment fait-on pour gagner une partie d'échecs ? La solution 👉 Comprendre les stratégies de Magnus Carlsen, un cours en vidéo du double champion de France Laurent Fressinet

Laurent, qui vient de remporter avec brio le trophée du Cap d'Agde, nous offre une véritable masterclass de stratégie 👉 Le cours en vidéo

🎁 Ce pack vidéo est proposé en promotion ce WE pour son lancement au prix de 14,90€ jusqu'à dimanche. Il passera dès lundi matin à 24,90€.

Laurent Fressinet, né le 30 novembre 1981 à Dax, est grand maître international d'échecs depuis 2000

Laurent Fressinet, né le 30 novembre 1981 à Dax, est grand maître international d'échecs depuis 2000, champion de France en 2010 et 2014, et vice-champion d'Europe en 2012. Laurent est une personnalité aussi attachante qu'incontournable des échecs français.

Entraîneur de Magnus Carlsen depuis 2013, il vous détaille de façon limpide les différentes méthodes qu'emploient le champion du monde pour prendre le dessus sur ses adversaires.

Avec ce pack exceptionnel, vous obtiendrez des buts clairs à suivre pendant vos parties et ainsi que des méthodes pour atteindre ces objectifs.

Exemple de thème stratégique : quand faut-il échanger des pièces ?

Si un joueur prend une pièce et si l'autre joueur capture la pièce qui a réalisé la prise, on dit que les pièces ont été échangées. Il est souvent difficile de savoir quand échanger et quand ne pas échanger des pièces, même pour des joueurs chevronnés. Le raisonnement positionnel (la connaissance stratégique aux echecs, par opposition à la connaissance tactique) vous aide à déterminer si l’échange est ou non avantageux.

Au fur et à mesure que votre sens positionnel se développe, vous comprendrez de mieux en mieux pourquoi les Fous ne doivent pas être en général échangés contre des Cavaliers - sauf si vous avez une bonne raison pour le faire (un gain matériel, de temps, ou une case forte).

Deux Fous peuvent à eux seuls couvrir la totalité de l'échiquier, mais un Fou seul n'en couvre que la moitié. Les Fous peuvent aussi devenir plus puissants à mesure que la fin de partie approche, car ils peuvent couvrir une plus grande partie d'un échiquier éclairci que ne le peut un Cavalier.

Cependant, dans de nombreuses parties de maîtres, il arrive qu'un joueur échange effectivement un Fou contre un Cavalier. Pourquoi cette apparente contradiction?

Bien qu'échanger un Fou contre un Cavalier sans raison soit une faute, il peut exister de nombreuses raisons valables pour faire cet échange:

  • L'échange du Fou contre le Cavalier peut être avantageux si l'échange paralyse en même temps la structure de pions adverse.
  • Si le Cavalier occupe un avant-poste important, il peut s'avérer nécessaire d'éliminer cette pièce, même au prix d'un Fou. Ainsi, si le Cavalier occupe ou contrôle une case forte, l'échange de votre Fou contre le Cavalier peut effectivement valoir la peine.
  • Moins fréquemment, mais encore assez souvent, vous pouvez décider d'échanger un Fou contre un Cavalier pour gagner du temps. Si l'échange vous donne une avance de développement, l'échange des pièces peut tourner à votre avantage.
  • Autre exemple : Bon Cavalier contre mauvais Fou

    Une stratégie bien conduite peut n'entraîner qu'un avantage très ténu. Une façon d'exploiter un avantage positionnel, par exemple, peut consister à se retrouver en fin de partie avec la meilleure [la plus agressive) pièce mineure ou avec la position du Roi supérieure (plus agressive). L'exemple classique d'une finale supérieure est celle du « bon Cavalier » contre le « mauvais Fou».

    Les Fous et les Cavaliers sont généralement considérés comme étant à peu près de valeur égale tout au long de la partie, mais les Fous sont très souvent plus puissants que les Cavaliers en fin de partie. Cet avantage vient de ce que les Fous peuvent se déplacer sans effort d'un bord à l'autre de l'échiquier, tandis que les Cavaliers doivent bondir ici et là pour faire la même chose.

    Les maîtres aux échecs réussissent souvent à deviner si l'une ou l'autre pièce convient mieux dans une finale particulière. Bien qu'ils préfèrent le Fou, toutes choses égales par ailleurs (ce qu'elles ne sont bien sûr jamais), il peut y avoir des cas où ils opteront pour le Cavalier s'ils sont confrontés à un choix. Si par exemple, le Fou est gêné dans ses mouvements par les pions sur les cases de même couleur, cette pièce peut être moins mobile que le Cavalier. Le Cavalier, qui peut sauter aisément des cases noires aux cases blanches et des blanches aux noires, peut narguer le pauvre Fou qui reste entravé.

    Le « bon » Cavalier, en pareil cas, peut presque toujours l'emporter sur « mauvais » Fou et forcer un gain matériel.

    Souvent le joueur disposant du mauvais Fou ne dispose plus de coups valables et est contraint de jouer un coup médiocre (puisque les échecs ne permettent pas à un joueur de passer son tour et le forcent à jouer à chaque fois). Forcé de jouer quand tous les coups possibles sont mauvais pour lui, le joueur est confronté à ce qu'on appelle le zugzwang.

    Il s'agit d'un mot allemand dont la signification est « coup forcé », utilisé lorsqu'un joueur, obligé de jouer, ne dispose que de coups médiocres. Les joueurs expérimentés éprouvent une joie particulière à mettre leurs adversaires en zugzwang. Il s'agit d'un des rares cas où vous pouvez être content que ce ne soit pas à vous de jouer !

    Le tacticomètre, outil de mesure de vos softskills

    💡 Parce que la pratique jeu d'échecs développe les softskills appréciées du monde de l'entreprise : la vision, la stratégie, la résolution de problèmes, la gestion du stress, la capacité à prendre des décisions, la gestion du temps...

    Nous vous proposons chaque jour 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous 👇

    Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, pas de panique ni d'acharnement thérapeutique ! Revenez sur cet exercice un peu plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article sur un échiquier dynamique. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution 🔑

    🏆 Pour aller plus loin, feuilletez notre catalogue de cours en vidéo pour apprendre simplement à jouer aux échecs et/ou vous perfectionner 🚀

    Les 3 exercices et solutions du jour

    Échec et mat en 2 coups

    Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Arthur Dake vs Timothy Cranston, Varsovie, 1935
    Les Blancs jouent et matent en 2 coups
    Arthur Dake vs Timothy Cranston, Varsovie, 1935

    Les échecs aident à développer des compétences analytiques

    A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

    Échec et mat en 3 coups

    Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Petar Trifunovic vs Fritzis Apsheniek, Stockholm, 1937
    Les Blancs jouent et matent en 3 coups
    Petar Trifunovic vs Fritzis Apsheniek, Stockholm, 1937

    Les échecs apprennent à gérer la pression

    C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

    Échec et mat en 4 coups

    Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Daniel Jere vs Dulan Edirisinghe, Istanbul, 2012
    Les Blancs jouent et matent en 4 coups
    Daniel Jere vs Dulan Edirisinghe, Istanbul, 2012

    Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

    Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

    Les solutions des 3 exercices tactiques

    Échec et mat en 2 coups : 1. Dxh7+ Rxh7 2. hxg6#

    Échec et mat en 3 coups : 1. Th5+ Rxh5 2. Df5+ g5 3. Dxg5#

    Échec et mat en 4 coups : 1. Txf8+ Txf8 2. Dd4+ Tf6 3. Dxf6+ Rg8 4. Dg7#

    Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

    Envie d'apprendre à bien jouer aux échecs avec nos cours en vidéo ?

    Échecs & Stratégie

    💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

    Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 notre atelier de jeu d'échecs en entreprise.

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire

    ✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

    Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

    Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
    2007-2022 © Echecs & Stratégie