Echecs & Stratégie: Grands maitres des échecs

dimanche 25 décembre 2022

Grands maitres des échecs

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs 👀 3 nouveaux exercices avec leurs solutionsnos conseils pour progresser à votre rythme

Plusieurs ouvrages reviennent sur le destin extraordinaire des grands maîtres des échecs et sur celui du plus célèbre d’entre eux, l’Américain Bobby Fischer.

« Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ? » écrivait Stefan Zweig dans l’un de ses plus grands livres, Le joueur d’échecs (1943).

Grands maitres des échecs

Depuis son introduction en Europe au Xe siècle, les échecs n’ont eu de cesse de fasciner, empereurs comme écrivains. De Napoléon à Vladimir Nabokov en passant par Stefan Zweig, Benjamin Franklin ou Albert Einstein, ils inspirèrent jusqu’à aujourd’hui romans, bande-dessinées ou séries télévisées comme en témoigne le récent succès du Jeu de la dame sur Netflix.

Si des tournois ont existé dès le Moyen-Age, ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que naquit un championnat du monde. Ainsi depuis 1886 et l’autrichien Wilhelm Steinitz et jusqu’au norvégien Magnus Carlsen, champion du monde depuis 2013, le monde vit avec cette figure de génie, sorte de super-héros avant l’heure, qui traversa les frontières tout au long de cette histoire plus que centenaire. C’est ce que raconte à merveille le très beau livre de Simon Bertrand aidé d’Igor Hofbauer, auteur de BD qui a d’ailleurs conçu ce livre comme un comics, lui conférant une esthétique qui devrait séduire tous les publics et en y injectant ce mouvement, cette force et cette tension inhérentes à ces parties mythiques analysées.

Au fil des pages défilent ainsi grands maîtres et champions

Ceux de l’entre-deux-guerres, véritables vedettes adulées, courtisées, photographiées, sortes de gladiateurs en complets et chapeaux de feutre qui codifièrent ce jeu à coups de tactiques, d’ouvertures et de défenses qui servent encore aujourd’hui de manuels à tout champion en herbe. Ils se nommèrent José Raul Capablanca ou Alexandre Alekhine. Après la guerre, les échecs devinrent un grand jeu diplomatique où Américains et Soviétiques s’adonnèrent à une immense partie qui dura plus de quarante ans. Les échecs servirent à prouver la supériorité de chaque camp et leurs rois, souvent soviétiques et affublés de surnoms, s’appelèrent Mikhail Botivnnik, Tigran Petrossian ou Boris Spassky.

Les Américains, en retard, usèrent alors de leur arme atomique. Elle porta un nom : Bobby Fischer. Pas de surnom. Juste Bobby Fischer. Le génie américain, excentrique, mit tout le monde d’accord. Encore aujourd’hui, des films, des biographies et des romans graphiques dont celui, très beau, en noir et blanc – comme la vie de Bobby Fischer – de Julian Voloj et Wagner Willian retracent sa vie et son destin. Une ville, Reykjavik, devenue le centre du monde le temps de plusieurs parties, y gagna une réputation éternelle. « On eut dit que chaque être humain retenait son souffle dans l’attente du tournoi que tout le monde appelait le duel du siècle » écrit le romancier islandais Arnaldur Indridason dans son polar dont l’action se situe au moment du fameux duel Fischer-Spassky en 1972

Et puis Bobby Fischer quitta les échecs comme il y était entré : dans un ouragan. « Le 3 avril 1975, sans avoir déplacé un seul pion, Anatoli Karpov devint le douzième champion du monde des échecs (…) Ce jour-là, Bobby devint le premier champion du monde à renoncer au titre » relate ainsi Frank Brady, dans ce qui constitue aujourd’hui la biographie la plus réussie du champion américain. Cet ouragan qui avait déjà avalé les tempêtes du passé – l’ouvrage de Simon Bertrand s’attache d’ailleurs à redonner toutes leurs places à certaines figures oubliées notamment celles, féminines, de la Géorgienne Nona Gaprindashvili, première femme à avoir obtenu le titre mixte de Grand Maître international en 1978 ou la Hongroise Judit Polgar – se dissipa en même temps qu’une URSS qui produisit avec Anatoli Karpov et surtout Gary Kasparov, champion du monde à 22 ans en 1985, ses derniers cavaliers. Puis l’anonymat médiatique vint à nouveau recouvrir ce jeu. Ni l’affrontement de l’homme avec la machine (Kasparov face à l’ordinateur Deep Blue), ni l’arrivée de pays asiatiques (Chine, Inde) dans la course avec notamment Viswanathan Anand, champion du monde à plusieurs reprises entre 2000 et 2012, ne changèrent la donne.

On croyait les échecs oubliés, ringardisés. Jusqu’à l’irruption d’une série qui relança ce jeu qui prouve grâce à ces deux livres fantastiques que ce jeu est immortel. Mais après tout comme l’écrivait Stefan Zweig : « n’est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d’appeler les échecs un jeu ? »

A lire également

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Hebdoscope sous la plume de Laurent Pfaadt.

Le tacticomètre, outil de mesure de vos softskills

💡 Parce que la pratique jeu d'échecs développe les softskills appréciées du monde de l'entreprise : la vision, la stratégie, la résolution de problèmes, la gestion du stress, la capacité à prendre des décisions, la gestion du temps...

Nous vous proposons chaque jour 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous 👇

Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, pas de panique ni d'acharnement thérapeutique ! Revenez sur cet exercice un peu plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article sur un échiquier dynamique. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution 🔑

🏆 Pour aller plus loin, feuilletez notre catalogue de cours en vidéo pour apprendre simplement à jouer aux échecs et/ou vous perfectionner 🚀

Les 3 exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Jonathan Bakalchuk vs Alessio Valsecchi, Internet, 2020
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Jonathan Bakalchuk vs Alessio Valsecchi, Internet, 2020

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Anatoliy Polivanov vs Roberto Garcia Pantoja, Internet, 2020
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Anatoliy Polivanov vs Roberto Garcia Pantoja, Internet, 2020

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Alan Pichot vs Benjamin Bok, Internet, 2020
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Alan Pichot vs Benjamin Bok, Internet, 2020

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Ce6+ Txe6 2. Df7#

Échec et mat en 3 coups : 1. Cxg6+ hxg6 2. Dh4+ Fh6 3. Dxh6#

Échec et mat en 4 coups : 1. Fxg6+ Rxg6 2. e8=D+ Rh7 3. Df5+ Rh6 4. Dfg6#

Découvrez notre catalogue de cours vidéo 👉 jouer-aux-echecs.com

Envie d'apprendre à bien jouer aux échecs avec nos cours en vidéo ?

Échecs & Stratégie

💡 Vous avez toujours voulu apprendre à jouer aux échecs de façon amusante à vos enfants ? Voici notre offre exclusive en 6 modules pédagogiques et 40 vidéos courtes et ludiques accompagnées d'exercices et de quiz. Pour les enfants à partir de 4 ans 👉 ICI

Renseignez-vous sur nos animations collectives en présentiel pour les salariés en entreprise. Au programme, organisation d'ateliers d'idéation, gestion de projet, apprentissage des techniques de co-construction et résolution de problèmes en collectif 👉 notre atelier de jeu d'échecs en entreprise.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

✅ Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique ⭐ Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2023 © Echecs & Stratégie